AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Prologue et auteur

avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Prologue et auteur Mar 5 Juin - 18:40

Bonjour,
Dans ce topic (qui n'est pas à lire impérativement) je vais vous parlez de Pierre Bottero et je vais vous recopier le prologue du livre pour ceux que cela intéresse.

Pierre Bottero:
Il est né en 1964. Il a exercé au début de sa vie le métier d'instituteur. Il adorait la littérature fantastique et a ensuite décidé d'y consacrer sa vie !
Il a d'abord écrit la saga "Ewilan" puis la saga "Le pacte des Marchesombres" et enfin "L'Autre" (trois trilogies). Il reçoit à cette époque de nombreux prix prestigieux.
Puis lui vient l'idée de faire un "lien" entre ces 3 oeuvres à travers un livre. Il écrit donc "Les âmes croisées" ou il réunit les personnages des trois trilogies.
Il décide de faire la suite puisque cela rencontre un énorme succès ! Mais il décède brutalement dans un accident de moto le 8 novembre 2009 , laissant derrière lui un mystère. En effet il n'a pas eu le temps d'écrire la suite des Ames Croisées et personne ne sait ce qu'advient de tous les personnages. Il nous laisse sur notre faim, avides d'une suite...


Prologue:
"Elle avait cinq ans la première fois qu'elle vit une Armure.
Comme à chaque nouvelle lune chaude, elle avait accompagné ses parents au palais pour le Symposium. Elle détestait ces interminables réunions durant lesquelles les Robes les plus influentes du royaume dissertaient sur l'avenir des douze cités mais sa mère se montrait inflexible quant à sa présence, et son père, indolent partisan du confort domestique, lui donnait toujours raison.
Ce jour-là toutefois, la duègne chargée de la surveiller s'était endormie sur sa chaise et elle avait réussi à se faufiler hors de la salle des Hypothèses sans que personne la remarque.
Elle avait emprunté un couloir aussi large que sa chambre, caressant les murs lambrissés de bois précieux, observant avec défiance les tableaux de femmes imposantes et d'hommes sévères, tous des Robes, qui y étaient accrochés, admirant les vitrines et les legs des Anciens qu'elles abritaient.
Un bruit de voix l'avait arrachée à la contemplation d'un cône métallique environné d'un nuage de particules bleutées en suspension.
Elle n'avait pas envie qu'un Cendre la raccompagne à ses parents, encore moins envie qu'une Robe l'interroge sur les raisons de sa présence en ce lieu. Elle s'était donc glissée dans un étroit corridor latéral puis, attirée par la lumière du jour à son extrémité, elle s'y était enfoncée.
Le corridor débouchait sur un balcon dissimulé dans la façade du palais de façon à ce que celui qui s'y tenait puisse voir sans être vu. Il surplombait une cour écrasée de soleil que balayaient, lune chaude oblige, des rafales de vent sec en provenance du désert. La chaleur était oppressante et elle s'apprêtait à faire demi-tour lorsqu'un cavalier avait surgi dans la cour. Elle s'était immobilisée, stupéfaite et déjà subjuguée. Les soldats royaux étaient nombreux à AnkNor et chaque maison importante, dont la sienne, possédait sa propre milice mais le guerrier était différent des soldats ou des gardes qu'elle avait eu jusqu'alors l'occasion de croiser. Fin et élancé, tête droite malgré la fatigue qui pesait sur lui, il était couvert de poussière sans que cette poussière ne parvienne à masquer sa fière prestance ou à ternir l'éclat satiné de son armure. L'armure.
Elle en avait entendu parler, jamais elle n'en avait vu.
Parfaitement ajustée, exemplaire unique créé pour un guerrier d'exception, coulée dans un métal légué par les Anciens, souple et plus résistante que l'acier, celui qui l'endossait devenait davantage qu'un combattant. Il devenait un Armure.
Dans la cour, des Cendres s'étaient précipités. Trop tard. L'Armure avait bondi à terre. Une longue épée droite battant sa jambe, un fléau d'armes passé à sa ceinture, il s'était dirigé à grands pas vers le palais en détachant son heaume.
Il atteignait les premières marches du perron lorsqu'une cascade de cheveux blonds avait roulé sur ses épaules.
Tapie sur son balcon, elle avait tressailli. Imperceptiblement. Le guerrier s'était immobilisé. Avait levé la tête. La guerrière. L'Armure était une femme. Visage émacié, peau pâle, lèvres fines et regard brûlant. Leurs yeux s'étaient croisés une fraction de seconde, elle avait frémi, l'Armure s'était engouffrée dans le palais.
Elle avait cinq ans la première fois qu'elle vit une Armure.Cette vision se grava en elle. À jamais."





★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 

Prologue et auteur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Inauguration du Bureau Haitien du Droit d'Auteur
» les droits d'auteur, c'est comme ça les arrange
» [LOI] Lois héraldiques royales : prologue
» Prologue
» Prologue du film 16 Pokémon L'éveil de Mewtwo

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: ♦ Accueil ♦ :: Informations (à lire)-