AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Une lettre compromettante.

avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Une lettre compromettante. Ven 14 Sep - 17:25

Aelys était dans la même ruelle que l'avant veille. En effet, il ne lui avait pas fallu longtemps pour retrouver la lettre du comte.

[ Elle s'était rendue au restaurant et avait forcé l'entrée aux cuisines. Elle y avait trouvé le patron, en pleine discussion avec un homme plus que douteux. Elle avait déjà eu affaire à lui, pour trafic d'esclaves Cendres et de marchandises. Sans réfléchir elle avait foncé sur les deux hommes. Elle avait ensuite ordonné aux autres de sortir, ce qu'il firent sans discuter. Les deux hommes étaient piégés: la fuite face à une Armure n'était pas envisageable. Dès lors qu'elle croisa le regard du chef de l'établissement elle comprit que c'était lui qui avait volé la lettre. Cela avait du lui être facile puisqu'il servait généralement les clients lui même... Elle n'avait pas eu longtemps à chercher le responsable. Mais maintenant la question était: qu'en avait-il fait ?
Aelys n'eut pas beaucoup de mal à les convaincre de parler. Le premier homme lui expliqua que Rony (le brigand connu de l'Armure) était venu le voir et lui avait annoncé que Trynar viendrait dîner ici et qu'il aurait une lettre. Puis qu'il fallait la lui prendre. Il sortit alors une bourse de derrière le comptoir et ajouta qu'il l'avait grassement payer pour ça, qu'il n'avait pas pu refuser une telle somme d'argent. L'Armure avait alors demandé à Rony comment il connaissait l'existence de cette lettre et pourquoi la voulait-il. Il lui conta tout en détails après lui avoir fait promettre qu'il pourrait partir sans problèmes. La jeune fille accepta à une condition, qu'il lui redonne la lettre. Il lui remit sans broncher: tout ce qu'il voulait c'était ne pas avoir de problèmes.
]

C'était à ça qu'elle pensait, seule, sur le trottoir de la rue. Elle avait laissé Roméo cette fois ci, préférant éviter les problèmes. A pied, elle mit beaucoup plus de temps mais elle arrivait enfin à destination. Cependant plus elle avançait moins elle se sentait bien. Plusieurs fois son regard se posa sur cette lettre, si étrange. Les paroles de Rony lui revinrent en tête:
- Cette lettre vaut de l'or, tu ne te doutes même pas du complot qui s'y trame ... à l'intérieur, caché aux yeux de tous.
Cette phrase si énigmatique... Qu'avait-il bien pu vouloir dire ? Une énième fois les yeux verts de l'Armure regardèrent le sceau rouge vif du comte. Ses doigts glissèrent sur la douceur du papier, effleurant l'ouverture. Sans réfléchir Aelys s'assit sur une petite marche sur le perron d'une porte. Cette fois-ci elle regarda vraiment la lettre, elle voulait l'ouvrir mais elle ne le pouvait pas. Non elle ne pouvait pas faire ça! Elle n'avait pas le droit ! Mais son devoir était de protéger, et Rony avait bien parler d'un complot et de danger ... Tiraillé entre deux camps, l'Armure se sentit seule et abandonnée. Elle perdit ses moyens et en proie à la panique elle déchira l'enveloppe pour en sortir son contenu. Elle réalisa son erreur trop tard: elle n'était plus seule à présent.


★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 
avatar
Gourvernant
AegnorGourvernant
Messages : 26
Vos Points : 11808
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 21

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Dim 16 Sep - 13:01

    A l'extérieur:

    << Le ciel était dégagé, l'air était frais, la journée s'annonçait être parfaite. Ces deux derniers jours avaient été plutôt chargés au Palais. Il y avait toujours beaucoup à faire entre les réformes, l'organisation de l'armée entre les soldats et les Armures, la gestion du budget et tout ce qui concernait les affaires de brigands. Aujourd'hui, Aegnor s'autorisait une journée de congé. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas eut une journée à lui. Il passait tout son temps à travailler au Palais ou même ailleurs. Prendre un peu de repos de temps à autres ne lui feraient que du bien. Il voulait en profiter pour s'occuper un peu de ses animaux, se balader ou même simplement rester chez lui.
    En fin de comte, il avait décidé de faire faire de l'exercice à ses chevaux. Ces derniers temps, il n'avait pas trouver le temps de les faire travailler et il savait que cela leur manquait. Il avait longuement hésité avant choisir lequel des trois il allait prendre. Après mille réflexions, il se décida enfin à seller sa jument. Une magnifique pur-sang arabe égyptienne à la robe noire pangarée mélangée rubicano, fière et débordante d'énergie. Elle était encore jeune et peu dressée, mais elle adorait par dessus tout faire de longue balade et galoper pendant des heures ailleurs que dans un pré. Et ça, le jeune homme le savait très bien.

    Il se vêtit une nouvelle fois de sa cape sombre, et arnacha la pur sang visiblement impatiente de partir. Quand elle fut prête, Aegnor se mit en selle et se dirigea vers la forêt sous les joyeux hennissements de la jument. >>



    La ville était très silencieuse. C'était le début de l'après-midi, la plupart des Perles avaient du reprendre leur travaille ou étaient rentrer chez eux. Aegnor était parti toute la matinée faire galoper sa jument dans la forêt. Celle-ci n'était presque pas repassé au trot, et n'avait pas fait un seul mètre au pas. Malgré tout, elle semblait partante pour refaire un tour. Elle gardait la tête haute, soufflait bruyamment, et parfois piétinait le sol sur place lorsque le gouvernant faisait une halte. Cette jument semblait infatigable, mais elle savait que ce serait tout pour la journée, qu'il n'y aurait rien de plus que le pansage qu'elle allait recevoir de retour à l'écurie. Elle n'essayait pas de forcer l'allure demandée ou de désobéir aux ordres donnés, elle avait fait une bonne balade.
    Aegnor pressa son mollet au niveau du flanc, ce qui fit passer la jument au trot. Il s'engagea dans plusieurs ruelles, longeant les différents portails des demeures, et rejoint la grande rue où il demeurait. Cependant, quelque chose attira son regard. Il ferma les doigts sur les rênes et recula ses épaules pour faire arrêter sa jument. Elle obéit tout de suite, mais secoua la tête de mécontentement. Le jeune homme n'y prêta guère d'attention, et regarda en direction d'une jeune fille assis sur une marche. Il la reconnaissait! La jeune Armure que le comte Trynar avait fait venir l'avant-veille à une heure impossible pour qu'elle retrouve un "document". D'ailleurs, elle semblait bien l'avoir retrouver. La jeune fille avait une lettre en main, sans doute celle que cherchait le comte. Il sourit en la voyant.

    -Tiens, Aelys!

    Il fit avancer de quelques pas sa monture avant de mettre pied à terre. Là, il s'inclina bien bas devant l'Armure comme la loi l'exigeait et se redressa. A vrai dire, la moindre des politesse devant une dame était de descendre de cheval avant de la saluer. Qu'elle soit Armure ou non. Et puis, s'incliner en étant sur un cheval n'ait pas vraiment convainquant. Il reprit d'un ton joyeux:

    -Bonjour! Comment allez-vous?

    Sur ces mots, il reprit les rênes avant que la jument ne se rende compte qu'elle n'était pas tenue. Elle n'était pas du genre à se sauver, mais elle était bien capable de partir plus loin dans la rue faire l'andouille. Cette situation serait très gênante, et la jument conterait surement s'amuser un peu avant de se laisser attraper. Pour en revenir à Aelys, elle ne semblait pas aussi joyeuse que la gouvernant. Elle avait d'ailleurs l'air perdue. Le jeune homme jeta un bref coup d’œil à la lettre qu'elle tenait en main. Elle était ouverte, c'était peu cela qui la perturbait. Trynar ne voulait pas que cette lettre très importante soit lue par qui que ce soit, mais il semblait que quelqu'un ne se soit pas gêné à le faire. C'était peu être ce qui perturbait la jeune fille, Aegnor ne savait pas vraiment. Il n'avait pas beaucoup vu Aelys être sincèrement heureuse depuis qu'il l'avait rencontré.
avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Mar 18 Sep - 16:50

Quand elle aperçut le cavalier qui s'approchait, elle cacha rapidement la lettre. Enfin, elle essaya, car elle lui échappa des doigts et elle n'eut pas le temps de la mettre hors de vue. Cependant elle reconnut Aegnor et fut quelque peu soulagée que ce soit lui plutôt qu'un inconnu. Elle se redressa, tentant de paraître sûre d'elle et sereine. Il descendit de son magnifique cheval et s'inclina devant elle. Elle en profita pour replier vivement la lettre.

-Bonjour! Comment allez-vous?

Aelys aurait tant voulu répondre qu'elle venait de faire une grave erreur, qu'elle s'en voulait, qu'elle avait ouvert la lettre !

- Mal à vrai dire.

Elle sourit, un de ces sourires tristes dont elle avait le secret. Elle avait besoin de se confier, mais Aegnor n'était pas la bonne personne et elle le savait. Pourtant il la scrutait toujours, de ses yeux profonds dans lesquels elle crut sombrer. Elle se prit la tête entre les mains, elle se sentit défaillir et elle dut s'accrochait au cheval du Perle pour ne pas tomber.
"Dernière réunion avant l'attaque, vendredi. N'oubliez pas tout le nécessaire, je ne veux pas le rater. Le Roi doit mourir" contenait la lettre.
Elle lâcha brusquement le papier qui vola jusqu'au Gouvernant. Aelys ne se sentit pas la force de lui reprendre. Elle demanda seulement, désespérée:

- Oh, que dois-je faire !?

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 
avatar
Gourvernant
AegnorGourvernant
Messages : 26
Vos Points : 11808
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 21

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Sam 22 Sep - 19:12

    Aegnor reprit son sérieux quand Aelys prit la parole. Elle avait l'air vraiment mal, ce n'était en rien un malaise passager. Il crut pendant un moment qu'elle allait perdre connaissance, par réflexe, il s'était rapprocher et lui avait prit l'épaule pour qu'elle ne tombe pas. Elle s'était raccroché à la crinière de la jument. Le gouvernant recula après s'être assuré qu'elle tenait sur ses jambes. Cela l'étonnait beaucoup. Jamais il n'avait vu quelqu'un mal au point d'en perdre tous ses moyens. Aelys lâcha soudainement la lettre qu'elle avait encore en main. Aegnor l'attrapa, et bien évidemment, son regard se posa sur le papier. Il regardait simplement l'écriture, sans vraiment lire ce qui était écrit. Mais évidemment, il y eut un moment où il entreprit la lecture de la lettre de Trynar. La jeune Armure lui demanda ce qu'elle devait faire. Il demeura sans réponse. Même après avoir lu la lettre au grand complet, il resta sans réaction. Puis il tendit la lettre à la jeune femme. Il réfléchit un moment. Jamais il ne s'était retrouvé dans une telle situation. Projeter la mort du roi est plus ou moins courant dans un royaume, mais il ne s'agissait pas d'une trahison comme tant d'autres. Il s'agissait d'une trahison d'un Perle assez haut placé dans la société. Le gouvernant se demandait également qui étaient ses complices. Et surtout à quel moment précis ils voulaient passer à l'attaque. C'était en quelque sorte une impasse. D'un coté, lui et Aelys ne pouvaient fermé les yeux là-dessus, mais ils ne pouvaient pas dire non plus que l'Armure avait ouvert une lettre confidentiel, ce serait enfreindre un contrat. Le jeune homme ne savait pas vraiment quoi faire. Si le fait d'avoir ouvert cette fameuse enveloppe avait sauver la vie du souverain, ce ne devrait pas être reproché. Comme à son habitude, il prit un ton calme, cherchant un moyen de "rassurer" ou même juste de calmer la jeune fille.

    -Le nécessaire pour empêcher cela.

    Il plongea son regard dans celui d'Aelys. D'après lui, il valait mieux être direct, et aller au Palais de justice ou même réunir le conseil. Si Trynar était arrêté, ce qu'il sera forcément d'ailleurs, il n'était pas seul dans le coup. Et si ce n'était pas le cas d'Aegnor, certains gouvernants, magistrats ou autres se laisseraient facilement corrompre. En d'autres thermes, Trynar trouverait un moyen de s'échapper et de prévenir ses complices.

    -D'avis personnel, aller en parler en passant directement par le roi éviterait beaucoup de problèmes et de pertes de temps inutiles. Mais la décision vous appartient.

    Si il s'agissait d'un ordre du roi, personne ne chercherait à comprendre quoi que ce soit et les ordres seraient machinalement exécutés. Mais c'était l'Armure qui avait ouvert cette lettre, à elle de voir ce qu'elle voulait faire. Aegnor ne faisait que lui donner ses opinions.
avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Dim 23 Sep - 13:16

Aelys sentit la main ferme d'Aegnor sur son épaule et Vénia contrôla son stress. En quelques secondes elle était mieux. Aegnor déplia la lettre et son visage se décomposa. L'Armure s'inquiéta sur la tournure des évènements ! Mais le gouvernant retrouva son calme habituel et d'une voix tout aussi calme il lança:
-Le nécessaire pour empêcher cela.
Il la regarda et son regard fit comprendre à la jeune fille qu'il était déterminé.
-D'avis personnel, aller en parler en passant directement par le roi éviterait beaucoup de problèmes et de pertes de temps inutiles. Mais la décision vous appartient.
Aelys déglutit avant de demander:
-Mais ... vous pensez que ... je ne dois pas me rendre chez le comte alors ?
L'esprit embrouillé, elle ne se rendit pas compte des paroles absurdes qu'elle disait. Aegnor la fixait toujours de son oeil intelligent. Elle tourna son regard vers la belle jument sur laquelle elle s'appuyait et prit à nouveau la parole:
-Je vais y aller alors.

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 
avatar
Gourvernant
AegnorGourvernant
Messages : 26
Vos Points : 11808
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 21

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Mar 25 Sep - 19:58

    Le gouvernant fixait toujours la jeune fille. Elle semblait vraiment mal, il n'aurait jamais imaginé qu'une Armure pouvait se retrouver dans un tel état, et encore moins d'être vivant pour le voir. Il ne savait que répondre. Bien sûr, rien ne l'empêchait de retourner chez Trynar, mais si il voyait le jeune homme et la lettre ouverte, il comprendrait tout de suite. Il n'y avait que peu d'options qui s'offraient à Aelys. Et chacune d'elles menait au même point: le comte. De n'importe quelle manière, à n'importe quel moment, il apprendrait que son masque venait de tomber. Et ce que Aegnor redoutait était sa réaction. Elle serait mauvaise de toute évidence, mais jusqu'à quel point? La jument du Perle commença à marteler le sol sous l'impatience, ce qui attira son attention. Une éternelle insatisfaite celle-là. Il sourit.

    Aegnor ajusta les rênes au pommeau de la selle et enfourcha facilement la jument sans utiliser les étriers. La pur-sang était assez grande, mais pour lui, elle ne l'était pas plus que ça. Il tendit la main en direction d'Aelys.

    -Montez.

    Une Armure à pied et une Armure à cheval ne vont pas tout à fait à la même vitesse. De plus, le Palais n'est pas à coté, il y a du chemin à faire et il n'est pas très conseillé de tarder pour apporter une nouvelle aussi importe. Monter avec lui ne ravirait peu être pas la jeune femme, mais il était trop égoïste pour lui laisser sa jument. Et le fait de savoir si il la récupèrerait ou non l'inquiétait. Il ne pensait pas que garder un cheval était le genre d'Aelys, cependant, il était méfiant envers les gens de nature. Même envers ceux qu'il connait bien, il n'aura jamais une confiance aveugle envers quelqu'un. Donc l'Armure devrait chevaucher avec lui de toute façon si elle souhaitait aller plus vite. Il restait l'option "marcher" mais quand on a un cheval à disposition, ce n'est pas ce qu'il y a de plus tentant.
avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Mer 26 Sep - 13:13

L'homme réajusta ses rênes et remonta sur sa jument. Aelys remarqua la facilité avec laquelle il s'était hissé sur celle-ci. Aelys trouvait pourtant qu'elle était très grande, elle qui était habituée à son petit Roméo. Pourtant ce ne fut pas le plus étonnant, car une fois en selle, il tendit la main à Aelys et l'invita à monter.
-Montez.
Aelys hésita, pourquoi voulait-il l'aider ? L'Armure n'avait rien à lui apporter en échange... Pourtant, elle prit la main qu'il lui tendait. Elle prit son élan et atterrit à son tour sur le dos de l'animal. Le sol lui parut bien éloigné, mais elle constata qu'elle était bien positionnée et qu'elle ne risquait pas grand chose. De plus, Aegnor semblait bien maîtriser la jument. La jeune fille tenait toujours la lettre fermement, comme un précieux trésor. Pourtant il s'agissait plus d'un affreux fardeau ! Aelys réalisa la malchance qu'elle avait, le triste sort qu'elle vivait. Cela aurait pu être n'importe quelle Armure ! Son raisonnement la poussa alors à penser justement aux autres Armures. A Anthor Per, le maître mais aussi à ses "collègues". Et contre toute attente, elle ordonna au Gouvernant:
- Emmenez-moi au Donjo... s'il vous plait.

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 
avatar
Gourvernant
AegnorGourvernant
Messages : 26
Vos Points : 11808
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 21

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Sam 13 Oct - 21:48

    Aelys saisit la main qu'il lui tendait et monta également sur la jument. Une fois en selle, Aegnor attendit que la jeune Armure dise où elle souhaitait se rendre. Quand elle le lui dit, il fut d'abord étonné. Il aurait pensé qu'elle aurait voulu se rendre au palais ou un lieu dans ce genre. Mais en y réfléchissant, partir pour le Donjo était une bien meilleure idée. Après tout, Aelys était encore jeune, elle avait besoin de l'aide de ses mentors et de ses ainées, ils sauraient sans doute quoi faire dans cette situation. Le jeune homme ne serait guère très utile dans cette affaire. Il avait jugé, condamné et puni ces personnages, il gouvernait avec d'autre la cité sous les ordres du roi, mais il n'était ni soldat ni Armure. Attraper les êtres malveillants n'était pas son travail, de plus, il ignorait complètement comment procéder. Et pour l'heure, c'était ce qu'il fallait faire.

    Aegnor raccourcit les rênes, plaça ses aides et avec une pression des mollets, la jument noire s'élança au galop. La jument fendait l'air. Le martellement des sabots sur les chemins de pierre résonnait dans la rue, le souffle saccadé et bruyant de la pur-sang ne se faisait pas discret. Le Donjo n'était pas tout près, il faudrait un peu de temps pour y aller. Cela dit, cela ne devrait pas durer une éternité. Les différentes demeures défilaient une à une. Bientôt, ils passèrent devant la grande demeure du comte Trynar. Si Aelys arrivait à empêcher son projet d'aboutir, ce terrain allait surement être saisit. Le Gouvernant était tout de même étonné que ce Perle se soit lancé dans une telle histoire. Il était un personnage étrange et idiot, certes, mais pas au point d'élaborer un plan de mise à mort. Encore moins la mort du roi. Cette idée ne pouvait pas venir de lui. Il avait obligatoirement un certain nombre de complices. Le jeune homme était encore songeur, sa monture poursuivant sa route sans varier l'allure. Peu à peu, la rue disparaissait derrière eux tandis qu'ils s'enfonçaient dans les bois. Aegnor connaissait mal les routes qui menaient au Donjo des Armures, cependant il connaissait certains sentiers peu fréquentés, que ce soit par des Perles ou des pillards, qui pourraient leur permettre d'y aller. Et de toute évidence, la jument du gouvernant préférait de loin la forêt aux routes principales.
avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Dim 14 Oct - 18:31

Sur le dos de la belle jument Aelys se laissa bercer. Elle oublia un instant cette terrible lettre et pensa à des choses plus agréables. Elle se sentait bien là, derrière Aegnor. L'Armure avait toujours adoré l'équitation et les chevaux avaient bercés son enfance. Ses parents n'avaient trouvé qu'eux pour calmer l'indomptable jeune fille. Le bruit des sabots changèrent de son quand ils entrèrent dans une forêt. Aelys ne se reconnut pas mais elle fit confiance à l'homme assis devant elle. Elle était certaine qu'il savait où aller. Elle lui posa une question qui lui brûlaient les lèvres:
- Vous êtes déjà allé au Donjo ?
Aelys était persuadé que la réponse serait non mais un peu de conversation ne lui ferait pas de mal. Car malgré la proximité de l'homme et de la bête elle se sentait un peu seule. Surtout avec le poids qu'elle portait sur les épaules ...


Désolée je n'ai pas d'inspiration ;/

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 
avatar
Gourvernant
AegnorGourvernant
Messages : 26
Vos Points : 11808
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 21

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Mer 31 Oct - 20:02

    Le sentier avait longuement été droit. Ensuite, plusieurs petits chemins séparaient la route. Aegnor fit tourner la jument à la seconde route à droite, celle qui descendait en pente douce. La pur-sang ralentit un peu son allure sans pour autant renoncé à galoper. Infatigable ou très endurante? Le jeune homme ne saurait le dire. Ils continuaient leur route dans le plus grand silence. Seuls les claquements de sabots sur la terre et le vent dans les branchages donnait un peu de bruit. Pas un oiseau ne chantait, pas une branche ne craquait. Ce fut la jeune Aelys qui brisa ce silence.
    Si il s'était déjà rendu au Donjo?
    La réponse à sa question était des plus évidentes. D'après ce qu'il savait, seules les Armures avaient le droit d'y aller. Ou rarement, des personnes avec une autorisation spéciale. Ce n'ai pas un lieu où l'on peut aller et venir comme on le souhaite. De plus, un gouvernant n'a strictement rien à faire dans un endroit comme le Donjo.

    -Jamais. C'est un lieu réservé aux Armures, non?

    Un peu de conversation durant le trajet ne ferait pas de mal, bien qu'Aegnor ne soit pas du genre à parler pour ne rien dire. Il avait malgré tout que ce calme qui régnait jusqu'à présent semblait comme déranger Aelys. Ce n'était peu être pas le terme à employer, mais Aegnor sentait bien qu'elle était encore mal à l'aise. D'un coté, c'était compréhensible avec le contenu de la lettre qu'elle ouverte, ce genre de complots sont difficiles à gérer à son âge. Peu être qu'une Armure plus âgée et expérimentée aurait exactement su quoi faire. Quoi qu'il en soit, c'était Aelys qui avait ouvert cette lettre, c'était donc à elle de régler le problème. C'était son rôle en tant qu'Armure Il était trop tard pour fermer les yeux ou revenir en arrière. Beaucoup trop tard!
    C'était sans doute ce qui inquiétait la jeune fille. Mais le jeune homme avait l'impression qu'il y avait autre chose. Que ce n'était pas seulement la lettre et Trynar qui l'angoissait. Mais comme à son habitude, Aegnor garda le silence. Il ne parlait pas de ce qui ne le regardait pas. Il laissait très rarement sa curiosité prendre le dessus.


[T'inquiète, j'en ai pas des masses moi non plus]
avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Jeu 1 Nov - 14:51

-Jamais. C'est un lieu réservé aux Armures, non?
- Non, répliqua l'Armure. Le Donjo est ouvert à tous ceux qui ont le courage d'y entrer. Mais c'est vrai que l'habitation principale est fermé aux invités.
Alors qu'Aelys allait continuer, la belle jument renâcla. Aegnor la fit ralentir et après quelques secondes de silence un groupe de biches passa non loin devant. Aelys qui adorait les animaux était émerveillé devant ce spectacle. Elle réfléchit un instant et se rappela que la chasse commencerait dans exactement dix jours ... Ces cerfs ne seraient pas tranquilles très longtemps.
Le Gouvernant fit repartir son cheval, qui paraissait toujours vouloir aller plus vite. Bientôt ils sortirent de la forêt et l'immense bâtiment se dessina au loin. Le portail était ouvert comme à l'habitude et Aelys remarqua un groupe non loin de l'entrée. Cela devait être la patrouille du matin. Que diraient-ils quand ils apprendraient la terrible nouvelle ? Aelys souhaitait seulement qu'ils réagissent assez vite. Si le Roi venait à mourir, l'Etat se retournerait contre les Armures et le pacte scellé il y a fort longtemps prendrait fin... ce qui serait un drame pur et simple.

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 
avatar
Gourvernant
AegnorGourvernant
Messages : 26
Vos Points : 11808
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 21

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Ven 2 Nov - 16:45

    Quand Aelys eut terminé sa courte explication, Aegnor se contenta de hausser les épaules. Sa jument se mit à renâcler. Il la fit ralentir l'allure, pour finalement la remettre au pas. Au loin, un groupe de biche traversait le petit chemin, c'est sans doute ce qu'avait sentit la pur-sang. La période de chasse allait bientôt commencer, on ne verrait sans doute plus les animaux se promener tranquillement le long des sentiers durant un moment. Ou même simplement en voir. Quand la petite troupe s'éloigna, il fit reprendre le galop. Pendant un moment, la jument secoua vivement la tête, espérant pouvoir accélérer. Malgré tout, elle garda un galop régulier et n'accéléra que lorsque qu'elle en reçut l'ordre. Infatigable, infatigable... Quelques grosses branches étaient tombées sur le chemin, bloquant le passage à une carriole, offrant de petits obstacles à un cheval de selle. Le jeune gouvernant permis une légère accélération, et la jument franchis sans problèmes les branches.

    Ils empruntèrent quelques petits chemins avant de sortir des bois. Le Donjo était droit devant, le portail grand ouvert et quelques Armures étaient là également. Le gouvernant ralentit sa jument jusqu'à l'arrêter devant le grand portail. Il tourna la tête vers la jeune et lança:

    -Nous y sommes. Le voyage s'arrête ici.

avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Dim 4 Nov - 20:30

Aelys pensait encore à autre chose quand enfin ils se trouvèrent devant l'entrée du Donjo. Les paroles d'Aegnor la firent sursauter:
-Nous y sommes. Le voyage s'arrête ici.
L'Armure eut la nette impression que ce n'était pas simplement le voyage qui s'arrêtait. C'était aussi la fin d'une trêve où elle avait pu s'évader, une balade nocturne à cheval. Sans les problèmes, sans le poids de sa Robe, sans ces personnes qui ne savent qu'accentuer ce sentiment. Elle avait juste profiter du vent qui fouettait ses cheveux, du roulement des muscles de la jument qu'elle sentait sous ses jambes, de la puissance d'un moment d'évasion. Pendant le trajet elle n'était plus Aelys l'Armure mais bien, juste et simplement Aelys.
C'est avec beaucoup de regrets qu'elle se laissa glisser à terre. Elle porta sa main à sa poitrine où elle sentit la lettre. Elle leva les yeux vers l'homme, qui par deux fois, l'avait aidé. Elle ne savait pas comment le remercier.
- Si il y a quoi que ce soit que je puisse faire pour vous prouver ma reconnaissance dîtes-le moi.
La jeune femme s'attendit encore à son habituel haussement d'épaules mais il n'en fit rien ...

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 
avatar
Gourvernant
AegnorGourvernant
Messages : 26
Vos Points : 11808
Date d'inscription : 03/06/2012
Age : 21

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Lun 5 Nov - 17:02

    Aelys se laissa glisser jusqu'au sol, la mine sombre. Aegnor descendit à son tour. Il n'avait pas l'intention d'entrer dans le Donjo pour la simple et bonne raison qu'il n'avait rien à y faire. Mais tant qu'il était là, il voulait en profiter pour visiter un peu les environs. Il n'avait encore jamais autant approché le lieu de vie des Armures, ni ce qu'il y avait autour. Il comptait bien faire une petite balade à pied ou aller faire paître sa jument dans un coin tranquille. Il reprit les rênes et s'apprêtait à faire demi-tour quand l'Armure prit la parole.
    Il la fixa un moment, étonné.
    Pour lui, raccompagner quelqu'un jusqu'à sa demeure était tout à fait banal, il ne voyait pas en quoi il devait recevoir un quelconque remerciement. Mais puisque cela semblait tenir à cœur à Aelys. Le jeune homme leva les yeux vers le ciel et réfléchit un moment, bien qu'il trouvait cela parfaitement inutile et ridicule. Suite à ce court moment de réflexion, il voulut hausser les épaules comme à son habitude, mais il changea d'avis. Son regard se posa sur la lettre que la jeune fille serrait contre elle. Ce simple papier la stressait vraiment. Enfin, ce n'était pas le papier en lui même, mais son contenu. On voyait bien que c'était important, les mains d'Aelys se crispaient, froissant un peu la lettre. Aegnor esquissa un maigre sourire qui ressemblait plus à un rictus et poussa un soupir à peine audible. Il n'avait jamais vu quelqu'un s'angoisser autant pour des malfrats débutants. Maintenant qu'elle était au Donjo avec la lettre, ce plan n'avait aucune chance d'aboutir. Mais malgré tout, il s'inquiétait lui-même pour cette histoire. Comment une personne aussi jeune pouvait être mêlée à ce genre d'absurdité? Il prit l'une des mains de l'Armure et y déposa un baiser. Puis il se redressa et plongea ses yeux dans ceux de la jeune fille. Sans lui laisser le temps d'ouvrir la bouche, il dit en souriant:

    -Merci pour la balade. Si vous vous avez besoin de quelque chose, je pense rester dans les environs un petit moment.

    Il s'inclina légèrement, puis reprit les rênes de sa pur-sang qu'il avait lâché. Il se retourna et se remit en marche vers l'arrière du Donjo. Il voulait voir si il y avait une plaine ou un terrain avec beaucoup d'herbe dans les parages. Bien qu'il est du travaille le lendemain, il avait très envie de rentrer tard. C'était devenu si rare pour lui. Il regarda une dernière fois derrière lui et ajouta d'une voix rassurante:

    -Rassurez-vous, le Roi ne mourra pas. Pensez à autre chose, cela vous fera du bien.
avatar
Armure
AelysArmure
Messages : 244
Vos Points : 12687
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 20

Votre personnage:
Votre Personnage:
Voir le profil de l'utilisateur http://amescroisees.forumgratuit.org
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante. Mer 7 Nov - 20:22

Aegnor fut à terre, en face d'elle, en un tour de main. Il parut réfléchir et l'Armure attendit sagement qu'il donne sa réponse. Quand enfin, la jeune femme lut dans ses yeux qu'il était de retour sur terre, il lui prit la main et y déposa un baiser. Aelys n'avait pas l'habitude des convenances mais elle dut avouer que cela lui avait plu. Puis il leva les yeux et lui répondit d'un ton calme:
-Merci pour la balade. Si vous vous avez besoin de quelque chose, je pense rester dans les environs un petit moment.
Il retourna auprès de sa jument et s'éloigna. Aelys quant à elle, resta plantée là. Assez étonnée. Ce seul homme contredisait toutes les idées qu'elle s'étaient forgées depuis son enfance. Un Perle pouvait être gentil, serviable et surtout honnête. Tout le contraire de ceux qui l'avaient "aimé" ou plutôt ceux qui s'étaient servi d'elle. Elle repensa à tous leurs mensonges, leurs trahisons. Elle se rappela pourquoi elle était parti. Pourquoi elle n'avait pas voulu vivre la vie qui était déjà tracée pour elle. Depuis toutes ces années, elle ne faisait que fuir.
Elle aillait partir quand elle vit la petite silhouette se retourner.
-Rassurez-vous, le Roi ne mourra pas. Pensez à autre chose, cela vous fera du bien.
L'Armure n'en était pas aussi sûre, mais elle fit mine qu'elle y croyait. Elle lui rendit son salut et avança vers l'entrée du Donjo. Elle refoula ses doutes et les mit dans un coin de sa tête, et elle imagina le Roi sain et sauf qui la remerciait. Aelys avait besoin d'aide mais les personnes qui étaient devant le Donjo un peu avant n'y étaient plus. Pourtant elle entendait des bruits familiers à l'intérieur. Avant de passer le grand portail, elle se retourna une dernière fois mais le Gouvernant n'était plus là.
- Merci Aegnor, murmura-t-elle.
Puis elle courut vers le bâtiment principal.


FIN AELYS.

★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★ ★

•○• Aelys, Venia et Roméo •○•
Fondatrice et Armure


Spoiler:
 
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Une lettre compromettante.

Une lettre compromettante.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Lettre ouverte au President en rapport avec l'UCREF
» Lettre de George Sand à Musset.
» LA LETTRE DES SENATEURS AU PREMIER MINISTRE
» Lettre ouverte de la famille de François R. Marcello, enlevé le 12 janvier.
» La lettre du Président Aristide ici au forum Haïti.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Âmes Croisées :: ♦ Royaume Perle ♦ :: Demeures perles-